lundi 7 mars 2011

L’album « Mémorandum » du chanteur Congolais Dido Bha fait l’unanimité

Sorti l’été dernier, l’album « Mémorandum » de l’artiste Congolais résidant aux Etats-Unis, Dido Bha, a reçu un bel accueil de la part du public que de la presse. «  Un chef d’œuvre » peut-on lire ici ou là. Sur les réseaux sociaux, Facebook, Tweeter et autres, les critiques sont unanimes pour saluer l’album du fils de « Mazinga » qui vient de remettre au goût du jour la vieille belle rumba congolaise.

« De la vraie rumba , des mélodies bien taillées… L’amour du travail bien fait » se félicite Dido Bha qui rend hommage aux jeunes individualités de son groupe « Freestyle du Congo » car « leur apport a été d’une importance sans égale », a-t-il déclaré.

« Cet album est à la hauteur du talent de ce jeune chanteur de Matongé. Des paroles originales, des guitares pêchues …C’est du lourd », a écrit sur sa page Facebook l’artiste musicien Dona-Mobeti.
Ecrits et arrangés par celui que l’on surnomme affectueusement « Mfumueto » , « Mémorandum » jette un regard lucide sur la vie de son auteur,  ses amours, les absences, les séparations… « Voici un album qui aborde presque tous les aspects de la vie quotidienne. Dido a un talent artistique que nul ne peut lui contester. Il a du potentiel et une niaque féroce pour aller loin », a déclaré son ami Claude Imeka.

Les 8 titres de ce voyage musical conduisent l’auditeur dans un monde empreint de disposition triste et rêveuse. «Iyolela » et « Chapitre VI » sont de véritables périples, jusqu’au titre « Apocalypse », qui clôt l’album en beauté.

Sa voix chaude et bien posée ; le mixage est excellent ; les textes sont d’une poésie touchante et dégagent une douce mélancolie ; les arrangements sont fabuleux ;des mélodies rythmées à la rumba…Pour un premier album, c’est une réussite totale !

« Somo trop » a déclaré « la première de ses admiratrices », Nancy Bekombe, qui reprend à son compte le titre de l’un des albums de Papa Wemba pour magnifier l’œuvre de son idole « Saint-Père Dinganga ».

De ses projets, Dido Bha n’en dit mot. Selon certaines indiscrétions, le père du « Mémorandum » continue  d’écrire des textes, compose, et rêve secrètement d’écrire un nouvel album. Pour le grand plaisir des amateurs de la rumba.

Robert Kongo, correspondant en France du journal Le Potentiel et présentateur à la Radio Vexin Val de Seine.

2 commentaires:

  1. je voulais enformation de ton music seul coneis a coffi olomide, et pense que aussi ton music est tres bon , mais je pas coneis, suis españole mais mon coeur est africain, salut

    RépondreSupprimer